Le Blog des Chroniques de L'Eveil

J'ai tout pour être heureuse-heureux et pourtant ça ne va pas.

Vous vivez dans l'amour, vous réussissez dans le domaine qui vous plait, vous êtes en bonne santé, votre entourage va bien, vous avez le confort de vie qui vous convient et pourtant, vous êtes mélancolique, même triste ou parfois vous avez l'impression que la vie est fade. Ca manque de paillettes, de reliefs, de pétillements !


C'est comme un souffle qui vous frôle, de temps en temps, mais qui peut vous déstabiliser au point de vous renverser le temps d'une heure, d'une journée...

Et quand vous sentez la tempête émotionnelle arriver, vous vous isolez, vous gardez cette impression désagréable pour vous.


Comment oser dire à votre amie qui est en plein divorce, ou à votre collègue qui vient de perdre quelqu'un que vous vous sentez mal alors que vous avez tout !


Comment oser dire au reste du Monde qui vous voit vivre dans la vie idéale que vous n'êtes pas comblé-e de bonheur ?


Déjà vous même, vous ne comprenez pas ce qu'il vous arrive, et vous culpabilisez de pouvoir ressentir cette envie de tout envoyer balader.


Et pourtant à cet instant, c'est la seule envie qui vous anime. Tout arrêter, et partir loin, seul-e.


"Ce serait une folie de quitter ce poste de cadre si bien payé !" " Quitter mon mari ou ma femme alors que nous sommes ensemble depuis si longtemps, que nous avons tout construit ensemble ?"

" Et les enfants ?"

"Que vont penser mes amis ?"

"Partir vers l'inconnu alors que je passe mes journées à faire des listes, à tout organiser pour tout?"

Et pourtant, pendant ce moment de solitude, où vous êtes face à vous même, confronté-e à la réalité de vos émotions, de vos aspirations, vous vous surprenez à rêver à une autre vie.


Pendant un instant, la voix du mental se tait et laisse la place à la voix du cœur. Celle qui est fatiguée de gérer toujours les mêmes responsabilités pour faire plaisir à la Société, à la famille.

Celle qui se sent engoncée dans son costume de femme et de mère parfaite ou d'homme idéal.

Vous êtes toujours là pour tout le monde, vous anticipez, vous organisez, vous soignez, vous consolez, vous gérez et réparez les erreurs des autres.

C'est votre normalité, vous pensez que cela fait partie de vos valeurs : être altruiste est important. Etre un pilier pour vos proches. Ne pas compter vos heures, au travail, ou pour écouter les problèmes des personnes en confiance qui se confient à vous, ou pour vous occuper de la vie de famille.


Mais où est le temps de pleine présence pour vous ? Qui vous écoute vous de façon active, sans jugement, sans vous donner de conseils que vous n'avez pas demandé ?

Qu'est ce qui vous fait vibrer, VOUS ?

Cette routine que vous ne supportez plus laisserait place à quelle nouvelle liberté ? Quels nouveaux rituels personnels ?


Si vous commencez à vous poser des questions sur votre place dans cette vie, dans ce Monde.

Que vous vous surprenez à rêver à autre chose que votre quotidien, mais que vous vous bloquez pour ne froisser personne, en attendant toujours une nouvelle échéance : l'obtention d'un contrat, que les enfants soient plus grands, que votre partenaire de vie ait trouvé sa place, que votre mère n'ait plus besoin de vous... dites vous STOP.



Il est temps de prendre une pause !


Vous allez me répondre que vous n'avez pas le temps, que vous ne pouvez pas vous permettre de laisser votre famille, votre boulot...ce n'est "techniquement pas possible".


Alors je vais vous laisser imaginer que demain vous vous retrouvez bloqué-e dans un lit : dos bloqué, accident... Votre corps ne vous permet plus de faire tout ce que vous faîtes habituellement.

Les gens doivent se débrouiller seuls, sans vous.

Si je vous suggère cette image, c'est parce que c'est bien souvent ce qu'il arrive aux personnes qui refusent de s'écouter : un accident, un burn out, une dépression, un lumbago, un AVC...

L'univers fait en sorte que tout s'arrête pour les obliger à se retrouver face à eux mêmes.


Votre corps est le signal d'alarme que quelque chose ne va pas. Si vous refusez de l'écouter, à un moment vous n'aurez plus le choix.

Je ne dis pas ça pour vous faire peur, je ne vous jette pas un sort, mais je vous partage le retour de nombreuses expériences de personnes à qui cela est arrivé.


Prenez quelques minutes pour visionner ce magnifique témoignage de Nadalette La Fonta Six, qui vous montre que toute wonder woman peut être contrainte de revenir sur son chemin pour suivre ses rêves.

https://www.youtube.com/watch?v=8S8mie3bwtw



Je vous invite à vous poser les bonnes questions avant que votre corps ne le manifeste de façon brutale pour vous.


- Pourquoi continuer à subir ?

- Etes vous sûr-e d'être responsable de votre vie ?

- Combien de fois faîtes vous les choses parce "qu'il faut", "je dois" "c'est bien, c'est mal" ?


Et si vous décidiez de prendre votre vie en main en arrêtant de "Faire et d'avoir" et en laissant la place à simplement "Etre authentique ? "


C'est à dire que vous ne répondez plus en anticipant intellectuellement la bonne réponse qui fera plaisir à votre interlocuteur, mais vous parlez avec votre cœur, ce qui est juste POUR VOUS.

Cela ne signifie pas d'être égoïste, et de ne pas prendre en compte les besoins des autres, mais cela implique le respect de vos propres besoins.


Exemple :

- Une amie pense que vous adorez un plat, et pour ne pas la vexer, à chaque fois, vous le mangez, alors que cela vous provoque des problèmes d'intolérance digestive. Osez lui dire que vous n'aimez pas ce plat, que cela vous provoque des maux de ventre. Si vous lui expliquez doucement les choses, sans reproche, en étant juste dans votre vérité, elle comprendra.


- De même, si votre conjoint invite un ami chez vous et que vous vous sentez mal en sa présence, expliquez à votre moitié que vous préféreriez qu'il ou elle voit son ami ailleurs, sans vous.


2) Demandez vous tout ce que vous possédez qui ne vous comble pas, qui ne vous apporte rien, voire même qui vous encombre ?

Le fait de vous désencombrer dans la matière, de trier vos objets, ou même vos relations, permet de faire du tri dans sa tête. Vous pouvez retrouver beaucoup d'informations sur le sujet sur Internet ou dans les livres : psycho-décoration, feng shui, Marie Kondo...




3) Interrogez vous sur toutes les actions que vous faîtes pour vous donner un rôle, pour combler les désirs des autres, ou répondre à des obligations sociales qui ne vous conviennent pas forcément.


4) Prenez le temps de vous demander qui vous êtes et qui vous avez envie d'incarner. Quel souvenir voudriez vous laisser le jour de votre mort ?

Pas dans le sens d'avoir été un personnage important dans la Société, mais une vraie personne de cœur qui a crée des liens par le cœur, par ce qu'elle a transmis simplement par ce qu'elle était.


5) Alors comment prendre ce moment pour vous pour pouvoir faire le point sur tout cela ?

Dans un premier temps, faîtes un point sur votre gestion du temps au quotidien, pour trouver le temps qu'il vous faut pour avoir un rendez-vous avec vous même, ou pour pratiquer votre passion, ou pour vous former à une activité qui vous inspire. (Voir l'article : Prendre RDV avec moi-même).


Trouver ce qui vous permet de vous évader ou de vous détendre : sport, activité manuelle, cuisine...

6) Faites un vision board (voir comment faire un tableau de vision) pour vous aider à trouver votre "Pourquoi".


7) Avant de vous endormir, demandez vous ce qui vous a vraiment nourrit et plu dans la journée.

Si vous ne connaissez pas, découvrez le concept et le livre des 3kifs par jour. Vous pouvez prendre l'habitude de le faire aussi avec vos enfants, en leur demandant au diner ou au coucher les 3choses qu'ils ont préféré dans leur journée. Mettre en avant les petits bonheurs du jour ou ce qui nous a rendu fier, est quand même plus bénéfique pour le sommeil que de se focaliser sur les erreurs ou tout ce qu'on a à faire !


8) Prenez l'habitude de vous connecter à votre corps pour comprendre quand la joie l'anime ou quand il se contracte :


Utilisez le comme un baromètre de ce qui est juste pour vous et vous fait du bien. Vous n'êtes pas obligé de faire de la méditation, même si apprendre la pleine conscience est un outil qui permet de se détacher de beaucoup de choses tout en étant plus présent au quotidien : donc de profiter et vivre pleinement tous les évènements de la journée !


Mais si après avoir passé du temps avec quelqu'un ou dans un lieu, vous êtes épuisé-e, ou qu'à l'idée de vous retrouver quelque part vous êtes angoissé-e.

Si quand vous manger un aliment vous êtes mal après...

Votre corps sait avant votre cerveau ce qui est bon pour vous. Apprenez à l'écouter, à prendre votre "météo intérieure" pour savoir quoi faire et quand : Pendant 2min, vous fermez les yeux, prenez 3grandes respirations et vous scannez chaque partie de votre corps pour savoir si vous avez des douleurs ou si vous êtes en joie...


9) Mettez vous en mouvement :


Plus vous resterez chez vous à attendre que les choses arrivent, moins vous aurez envie de bouger. C'est une phrase un peu bateau, mais moins on fait, moins on a envie d'en faire. Si vous voulez que les choses bougent, vous devez bouger. Et pour avoir envie de bouger, il faut prendre l'habitude de se mettre dans un certain rythme : pratique d'un sport, des balades, du jardinage, voir du monde, danser, créer quelque chose (bricolage, travaux manuels...).


10) Cultivez la foi en nourrissant l'amour, la confiance et l'estime de vous même :


Si vous faites preuve d'audace, petit pas par petit pas, que vous vous bousculez en entreprenant des actions qui vous changent de d'habitude, vous allez envoyer la vibration et l'énergie que vous êtes en mouvement.



Et si vous n'arrivez pas seul-e à mettre en place de nouveaux projets, à vous élancer, que vous vous sentez bloqué-e, cela peut signifier que le blocage est plus profond.


Vous pouvez vous faire accompagner d'un thérapeute pour en connaitre la cause, si elle vous est inconnue.


Des outils comme le guide prénatal ou la psychogénéalogie peuvent éclairer des mémoires que vous portez et qui ne vous appartiennent pas, ou des fonctionnements dont vous avez hérité.


La kinésiologie peut aussi vous accompagner en faisant parler votre corps.


Si vous désirez être accompagné-e pour comprendre les raisons de votre blocage ou pour vous mettre en mouvement sans cette sensation de boulet qui peut vous bloquer, je vous invite à me contacter. Parfois le fait de ne pas se sentir seul-e dans cette démarche est aussi un élément déclencheur pour décider de ne plus prendre sa vie. Et oui ! La prise de décision fait aussi partie des clés pour avancer sur son chemin !








4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout