top of page

Le Blog des Chroniques de L'Eveil

Comment faire quand on manque de Volonté ?


Je n'ai pas de volonté, j'ai la flemme, comment arrêter de procrastiner, comment avoir le courage de passer à l'action, comment ne pas abandonner
Je n'ai pas de Volonté

Je ne sais pas d'où ça vient, mais j'ai l'impression d'avoir grandi avec cette Vérité : "Je n'ai aucune Volonté" !


Et en ce moment, j'explore ce que sont : la volonté, les habitudes, le self contrôle, grâce à une formation en neurosciences avec David Lefrançois.


Et comme toujours, j'observe comment je me sens vraiment, dans ma relation à la volonté.

Quelles sont mes expériences... et petit à petit tout s'effondre !


Bonne nouvelle : nous avons besoin de tout oublier pour apprendre de nouveaux programmes et nous transformer.


Parce que vous avez surement remarqué qu'en faisant la même chose, vous aviez les mêmes résultats !

Et si vous me lisez, c'est que vous voulez que ça bouge !!


"La Volonté : c'est le pouvoir de faire, de ne pas faire, et de vouloir" nous explique-t-il


Qu'est ce que cette définition vous inspire ?

Pour moi, la Volonté, c'était le moteur de la réalisation de nos projets. Comme une énergie qui nous permet de passer à l'action, de continuer, un truc que nous avons ou pas. Que nous avons appris à cultiver ou pas.


On retombe dans ce piège "les autres détiennent la formule magique, ce n'est pas pour moi. On ne m'a pas appris à avoir de la Volonté, pour être 1battante comme ces grands entrepreneurs, ou grands sportifs, par exemple."


Rien qu'en écrivant cela, je me rends compte de l'absurdité de ces pensées..sans jugement ni critiques.


Parce que je me vois me placer en victime (dans le sens que je subis et que je n'ai pas de pouvoir sur ma vie.) "c'est la faute des autres, pourquoi moi?!"


Et le portrait que j'ai de moi quand je suis dans cet état, qui ne correspond absolument pas à la personne que je suis, avec tout ce que j'ai expérimenté.


Mais c'est ok, parce que je sais que selon mon état, ce que je pense de moi et des autres changent (je vous fais vivre cette expérience en séance, c'est très révélateur).


ne pas avoir de volonté, avoir peur de passer à l'action, avoir l'esprit compétitif, avoir une force mentale, entrepreneur et mindset, coaching mindset
Quand je me protège d'une souffrance, c'est la petite fille apeurée en moi qui s'exprime

Pour moi, c'était comme une force mentale, qui va avec l'esprit de compétition...tout ce que je fuis !

Tiens, tiens "je fuis" = comportement de survie !


En parallèle de cette formation, j'en suis une autre en neurobiologie pour comprendre le système nerveux autonome : le nerf vague et la théorie Polyvagale avec Ludovic Leroux.


Parce que c'est en lien avec le fonctionnement du cerveau, je mets en lumière de plus en plus mes propres insécurités.


Ce qui me permet de mieux voir les vôtres en accompagnement.


Et de vous montrer dans mes articles, épisodes de Podcast ou chroniques sur les Réseaux sociaux comment vous auto-coacher vous aussi.


Si vous aussi vous avez ce genre de pensées, je vous invite à vous poser ces questions (valables à chaque fois que vous êtes en mode survie = en réaction à quelque chose):


AUTO-COACHING :


qu'est ce la volonté, comment ne pas céder à la tentation, comment réaliser mes objectifs à long termes, promesse du plaisir immédiat, coaching mindset business, théorie polyvagale, voir ses insécurités, se réaliser, être soi
Auto coaching : pourquoi je n'ai pas de volonté

  • "De quoi je me protège en pensant que la compétition = danger ?"

  • "Qu'est ce que je ne veux pas ressentir quand je pense manquer de volonté ?"

  • "Quels sont les ressentis dans mon corps quand je me dis que j'ai besoin de faire preuve de volonté pour me réaliser ou réaliser mon objectif ?"

  • " Qu'est ce que ça vient dire de moi, le fait que je rejette, ou que je me persuade que je n'ai pas de volonté"?

  • Qui j'imite quand je cède à la tentation ?


Mais est-ce que c'est vraiment de la volonté dont je manque ?


Pour écrire cet article, et conscientiser ce que j'apprends, j'ai fait le point sur mes pensées, mes expériences de vie.

Et je me rends compte que je n'ai pas manqué de volonté, mais c'est ma perception de ce qu'est la volonté qui m'a trompée.


Avec du recul, je pense que j'agissais en automatique, en survie, en tant que petite fille. Pour être aimée de ma nouvelle famille adoptive, puis en bonne parisienne "métro, boulot, dodo", pour répondre à ce que je croyais que l'on attendait de moi.


C'est pour cela, que depuis je me suis retrouvée à travailler seule chez moi, j'ai été face à tout ce que j'avais précieusement fuis ou caché au plus profond de moi.

Et petit à petit, plus je suis en sécurité, plus mes traumatismes, croyances, insécurités remontent puisque j'ai la capacité à les voir et les transformer (transformer ma perception de ce que j'ai vécu pour répondre autrement aux nouvelles situations, qui faisaient écho avant à ces traumas).


L'EXPERIENCE QUI A CREE CETTE CROYANCE :


Je disais que je manquais de volonté, parce que j'avais remarqué petite, que si quelqu'un s'arrêtait de pédaler en vélo devant moi dans une côte, j'avais tendance à vouloir faire pareil.

Mais je ne saurai dire si je le faisais...


C'est plutôt "une tentation" que je ressentais comme une menace, pour réussir à me sentir capable d'arriver en haut de la côte.

Je n'aimais pas courir des heures donc j'avais crée ce raccourci "je n'ai pas de volonté, ni d'endurance, je ne suis pas sportive".


Pourtant j'ai accompli des choses dont beaucoup de personnes ne se sentent pas capables. Je me rends compte que je me suis encore racontée des histoires, par rapport à ce que je percevais de ce que l'on attendait de moi, par rapport aux idées préconçues véhiculées au quotidien.


Cette "croyance limitante" était plutôt une pensée de protection qui me maintenait en survie.


En écrivant ces mots, je me rends compte que j'associais ces vertus au profil de l'entrepreneur qui réussit.

Ah ah ah !! Serait-ce une piste qui montre que je m'étais persuadée que je n'avais pas ces qualités donc je n'étais pas digne d'être une grande entrepreneure ambitieuse ?


Bim un blocage mis en lumière, juste en mettant en conscience mon mécanisme de penser, de survie, de protection...toutes ces histoires que je me raconte et qui me servent d'excuses.


Je choisis consciemment de laisser cette prise de conscience pour que vous voyez comment je procède, et que vous pouvez le faire aussi.

Sinon, contactez moi pour que je vous accompagne et ou vous apprenne à le faire.


avoir de la volonté, pouvoir de ne pas faire, cortex préfrontal, pouvoir de faire, pouvoir de vouloir, neurosciences et volonté
le cerveau et les pouvoirs de volonté, de faire, ne pas faire et vouloir

Pour simplifier : La Volonté est dirigée par 3 parties du cerveau, dans le cortex préfrontal : A droite "j'ai le pouvoir de faire", à gauche "j'ai le pouvoir de ne pas faire " et au milieu, au niveau du 3ème œil "J'ai le pouvoir de vouloir".



Il y a donc une Conscience qui donne du sens à ce que nous faisons.

Le cerveau fait appel à une décision, qui fait appel à une volonté.


Avant la volonté, notre activité cérébrale était focalisée sur notre survie, maintenant la volonté nous permet de développer notre capacité à Réussir !


Mais si notre système nerveux n'est pas régulé (ce que je vous apprends à faire), vous restez en mode survie, quoique vous fassiez. Et vous avez l'impression de vous auto-saboter.


Mais il y a aussi au sein de cet organe aux pouvoirs extraordinaires : le siège des impulsions.

Donc nous avons besoin de cette conscience pour ne pas céder à la tentation.


La question n'est donc pas de savoir si nous devons ou non céder à la tentation, mais "Pourquoi avons nous ou n'avons nous pas céder à la tentation ?"

Se poser ces questions régulièrement va augmenter notre Conscience de nous même, et nous connecter à ce que nous ressentons et voulons vivre.


Comment venir à bout d'un Défi de Volonté (maigrir, avoir une activité sportive régulière, créer et développer vos offres, arrêter de fumer...) ?


C'est en identifiant "l'impulsion en vous", qui vous amène à faire ce qui n'est pas bon pour vous, que vous pourrez voir ce qui bloque la réalisation de votre défi.


Il y a une vraie démarche d'introspection à faire, parce que le fait que vous ayez envie d'une cigarette n'est pas vécu de la même façon par tout le monde.


Vivre plus consciemment ce qu'il se passe en vous, et avec plus de confiance, va vous aider à résister aux tentations, et ne plus réagir avec un comportement de survie "combat ou fuite".


Il y a des outils, et des ressources pour vous y aider, mais si vous n'êtes pas en sécurité et pleinement connecté à ce qu'il se passe en vous, ça ne tiendra pas.

Exemple : arrêter de fumer

Comportement de survie : "j'ai craqué j'en ai fumé une...Tant pis, ça prouve bien que je n'y arriverai pas..j'en fume une autre..."

Comportement conscient : " Ok j'ai ressenti le besoin de fumer une cigarette mais pourquoi ? Qu'est ce que je vivais à ce moment là ? Qu'est ce que j'ai ressenti pendant, après...?"


comment arreter de fumer, la vraie technique pour ne plus fumer, comment ne pas céder à la tentation de la cigarette, comment faire preuve de volonté quand on arrête de fumer
Comment arrêter de fumer ?


LA COMPENSATION MORALE : OU L'AUTORISATION A SABOTER NOS OBJECTIFS PARCE QU'ON A FAIT QUELQUE CHOSE DE BIEN :


Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé ce moment où vous allez vous "récompenser" parce que vous avez fait quelque chose de bien, en vous accordant quelque chose de "moins bien", qui va contre le bon déroulé de la réalisation de votre objectif.


  • La cigarette après avoir fait le ménage, tenu sans fumer X heures..

  • Le carré de chocolat après une séance de sport

  • L'apéro parce que vous ferez plus de sport demain

  • Le hamburger, parce que vous prenez avec, une salade et une bouteille d'eau, et pas un soda et des frites

  • La pause café plus longue, après avoir bien travaillé (obtenu un contrat, une gratification...)

  • La sortie tard, pour remonter le moral du pote, alors que vous devez être en pleine forme le lendemain pour le boulot, un RDV, une conférence...


Ce qui se joue :


- Comme vous avez fait quelque chose de bien, votre subconscient se dit "je suis donc quelqu'un de bien = je peux m'autoriser un "écart", "une entorse"...


SAUF QUE VOUS N'ETES PAS CE QUE VOUS DIT VOTRE CERVEAU :


Le piège est de vous identifier à vos pensées, vos réactions, vos états, vos émotions...


Parce qu'une fois que vous avez succombé à la tentation, vous vous sentez comment ?


Généralement, quand on ose le voir, on se dit "oh j'ai craqué..finalement..je ne suis pas assez, finalement, je subis encore, je me fait influencé, je ne sais pas dire non"..

Alors que ça vous a sûrement coûté en temps, argent, énergie, émotions.. De réaliser cette bonne action juste avant.


Donc au final, au lieu de vous dire "Wahou génial, je ressens de la gratitude et de la fierté pour ce que j'ai fait..Vous allez résumer ça en Je ne vaux rien, je suis nul-le, pas honnête avec moi..."


ATTENTION A LA PROMESSE DE LA RECOMPENSE :


plaisir immédiat, piège de la récompense immédiate, réaliser ses objectifs à longs termes
attention à la récompense

Le cerveau ne faisant pas la différence entre la réalité et l'imagination, rien que de vous laisser penser que vous allez recevoir ou vivre une récompense, vous allez avoir un pic de dopamine qui va vous faire céder au plaisir immédiat (associé à une sensation agréable), et renoncer aux bénéfices à long terme.


C'est ce qui rend accro les joueurs de jeux vidéo, qui sont toujours en quête de gagner une récompense, de passer un autre niveau...


Il y a de nombreuses situations qui mettent en péril votre self contrôle et vous empêchent de vous réaliser ou réaliser votre projet à long terme.


Heureusement, il y a aussi de nombreuses stratégies, outils d'introspection et de ressources à mettre en place pour pouvoir résister à la logique de tentation, et arrêter de procrastiner.


Je ne peux pas tout partager ici,car l'article est déjà long, alors si vous ressentez vous aussi que vous avez du mal à avancer, à vous réaliser, à passer à l'action..comme si vous aviez la sensation d'être empêché-e de faire ce que vous voulez, sans vous sentir "pas assez", "pas capable", "trop comme si"..je vous propose de prendre RDV pour un échange découverte gratuit, ou pour une séance d'accompagnement.


Et si vous avez un projet important et que vous voulez vivre une vraie transformation, avec de l'accompagnement, de l'introspection, des expériences et des prises de conscience, je vous propose la formule "JE SUIS QUELQU'UN" sur 3mois, pour mettre en lumière tout ce qui vous empêche d'être pleinement vous même.


Quelque soit le domaine (bien être, relationnel, argent, professionnel, entreprenariat) parce que pouvoir vivre vos insécurités avec confiance, la connaissance de soi, et la vie en conscience sont la base de tout ce qui va libérer vos blocages. Et cela vous aidera à vous auto-coacher au quotidien dès que vous en aurez besoin.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page