Le Blog des Chroniques de L'Eveil

Pourquoi as-tu peur, même si tu es sûr-e de ta décision ?


peur de se tromper, IVG, Rupture, Divorce, engagement, déménagement, changement de métier, démission, peur de partir, peur de réussir, peur du jugement
Peur de prendre une décision

1) LA PRISE DE DECISION :


Ca y est !


Tu as pris cette grande décision, peut être à contre cœur, parce que tu sais qu'il va y avoir un prix à payer.

Parce que tu penses que les autres ne vont pas comprendre, parce que tu sais que ça va être inconfortable, voire même douloureux, pour toi, et peut être même pour ton entourage, sur le moment, parce que c'est la fin de quelque chose, et la naissance d'autre chose : physiquement, personnellement, émotionnellement, ou psychologiquement.


Mais voilà, maintenant, tu sais que c'est la solution la plus juste malgré tout...


Tu es partagé-e entre ta motivation, ton enthousiasme, l'impatience que ce soit fait, pour découvrir "le après", parce qu'il y aura forcément un "avant et un après" ce moment.


Tu commences à en parler autour de toi, à mettre des choses en place, à te renseigner...ce n'est plus ton secret (même si il y a peu de personnes au courant), ce n'est plus un rêve ou une pensée, tu es en train de créer, de mettre en place un changement.


Cela prend forme, dans la matière, ça devient concret.

Et tant que tu es dans l'action, concentré-e et focalisé-e sur le "faire" ça va...mais dès que tu t'arrêtes, tu es pris-e d'une boule de panique, ou d'angoisse..

2) LA PEUR


peur de le quitter, peur de faire le mauvais choix, comment savoir si je prends la bonne decision, culpabilite
Peur de ses décisions

Et cette fameuse voix que tu connais si bien vient te susurrer à l'oreille, tous ces doutes, ces jugements, ces projections, ces questions, qui te hantent, que tu crains, mais que tu crois vraies.

Elle peut même insinuer, que tu n'en n'es pas capable, que tu n'es pas assez, que tu ne tiendras pas...


Comment faire pour dépasser ces peurs ?

Pourquoi tes peurs prennent toute la place alors que tu sais que tu as fait le bon choix...

Et si tu te trompais ? Et si tu faisais la plus grosse erreur de ta vie ?

Tu as remarqué, comme en quelques minutes, une phrase, un mot, une pensée peut tout faire basculer en toi ? Toutes les certitudes, toutes les envies...simplement parce que tu as peur.

C'est physiologique tout ça.

Accepte le !

Intègre le.


Quand tu vis une période de stress, quand tu choisis de faire quelque chose d'inhabituel, ton système nerveux, qui est ton garde du corps, va se mettre en mode ALARME ROUGE !

Et c'est ainsi que tu vas basculer dans un état nerveux différent et "primitif", un état "animal" qui réagit au danger. (Tu vas avoir envie de fuire, de disparaitre comme si tu étais figé-e ou d'attaquer)

Ton mental déteste le vide, c'est pour cela que tu génères autant de pensées par jour (en moyenne 60 000), et il dramatise, parce qu'il ne veut pas que tu souffres. Il se réfère à ce que tu connais.


Et, ce que tu connais, ce que tu as engrammé en toi, dans tes cellules, est lié à ton vécu, à ton héritage familial dans ton ADN (épigénétique), à ce que l'on t'a répété, ou ce qui t'a traumatisé.

Pour ton cerveau 1situation = sécurité ou = insécurité.

Et il te met en garde pour t'éviter de souffrir.

Heureusement qu'il est là pour t'éviter certains danger pour ta vie : comme sur la route, dans ce que tu manges...


Donc ce mental, et ton système nerveux, forment ton ego. Celui qui croit tout savoir, pour qui tout tourne autour de lui, de sa survie.


Donc tu peux continuer de vivre en lui donnant raison : c'est à dire que tu vas croire ce qu'il te dit, en cherchant les preuves de ces réticences. Et tu seras toujours en mode "survie" à avoir peur de tout, à faire tes choix pour éviter le conflit, le jugement, le rejet, ou l'abandon...


Par exemple :

  • Si tu as peur que ton mari te trompe, tu vas entendre des histoires d'adultère autour de toi, tu vas voir une conversation louche dans son téléphone, tu vas tout t'imaginer pour te prouver que tu as raison d'être méfiante.

  • Si tu veux créer ton entreprise, tu vas tomber sur des gens qui vont te raconter leurs échecs ou faillite.

  • Si tu es enceinte, et que tu as peur de perdre ton bébé, tu vas tomber sur des histoires glauques.

  • Si tu as fait le choix d'avorter, tu peux tomber sur des interlocuteurs qui vont te juger, te faire douter et manquer de bienveillance...

Tu peux choisir de croire aux histoires que ton cerveau te racontent, ou avoir conscience que tu n'es plus ce personnage qui croient à tout ça, qui se fait influencer.


Dans tous les cas, mon intention dans ces explications, n'est pas de te faire culpabiliser, si tu ressens ces peurs, ou si tu as rencontré des personnes mal intentionnées dans leurs mots ou leurs attitudes.

Mais mon intention est de te responsabiliser, en faisant le choix de ne pas croire à leurs histoires ou leurs jugements, qui leurs appartiennent et, qui, en réalité, n'ont rien à voir avec toi. (ce ne sont que des projections de leurs propres vécus ou peurs).


3) ARRETER DE JOUER DES ROLES POUR SE RECONNECTER A SOI


arreter de jouer des roles, authenticité, être soi même
jouer des Rôles

Maintenant, tu sais, que la vie est un jeu, et que nous sommes tous des acteurs et actrices d'une pièce de théâtre, qui jouent des rôles selon nos casquettes (parent, époux, enfants, collaborateurs...) et ce que nous avons construits comme image de ces rôles (avec l'école, la société, les médias...)


En prenant cette décision qui va changer ta vie, tu prends conscience que tu te détaches du personnage d'avant, et que tu décides de t'observer, et de te reconnecter à ce qui est juste au fond de toi. D'où l'importance d'avancer sur la connaissance de soi !


Parce que si tu en es là, dans la capacité à faire des choix justes pour toi, c'est que tu sais que tu ne veux plus subir. Et si en ce moment, tu as l'impression de devoir prendre cette décision par dépit, ne lutte plus.

C'est le fameux "Lâcher prise".

4) LA RESPONSABILISATION


responsabilité de soi, victime, culpabilité, assumer ses choix, responsabilisation de soi meme
Responsabilisation

Vois ce que cette expérience peut t'apporter, en quoi elle va changer ta sensibilité, ton amour pour toi et pour les autres.

Peut être qu'après avoir vécu ce drame (si c'est la raison de ta décision), tu seras plus à même de soutenir des personnes qui vivent la même chose.


Peut être que grâce à toi, d'autres personnes vont pouvoir traverser cette expérience avec moins de doutes ou de souffrance, parce que tu auras le recul et la sagesse nécessaires pour leur montrer qu'après ce sera différent mais que ça va les construire, et faire d'elles des personnes plus nourries, plus enrichies, plus apaisées.;.parce qu'au lieu de vivre en luttant contre;..elles vont apprendre à "vivre avec".


Et si la décision que tu prends aujourd'hui concerne un changement de vie : une séparation, un changement de lieu ou de travail, dis toi que quoiqu'il arrive, comme tu prends les rennes de ta vie, tu pourras assumer la responsabilité de tes choix. Quelque soit le résultat, tu sais que c'était ta volonté, tu as été au bout de ton rêve ou de ton souhait de ne plus subir les autres ou leurs propres choix.


Un changement de vie, ce n'est jamais facile, mais c'est toi qui choisit l'énergie, l'état d'esprit avec lequel tu veux l'aborder.


Si tu luttes et fais ça dans la douleur, le jugement de toi même,et la culpabilité, tu ne pourras pas avancer. Tu seras enfermé-e avec tes démons et tes souffrances dans des regrets.

Mais si tu l'abordes, en acceptant l'inconfort, en acceptant les moments douloureux, les ruptures, la reconstruction et ce que cela implique, tu seras plus enclin à recevoir les cadeaux de la vie.


Parce que dans un cas, tu seras tellement focalisé-e sur ta peur, que tu ne pourras pas voir tout ce qui se joue autour.

Dans le 2ème cas, tu laisses la chance à cet évènement de créer, voire même cocréer des instants de bonheur, de partage, de reconnexion avec toi même et d'autres personnes..Celles qui sont dans le même état d'esprit, les mêmes valeurs, les mêmes intentions que toi.


5) L'ACCEPTATION


Lacher prise, acceptation, Etre soi même, ne plus se juger
Lacher Prise et acceptation

Donc, si tu as peur là maintenant, de faire la plus grosse erreur de ta vie, remercie cette partie de toi, cette énergie de doute, cette blessure qui se réveille et qui te dit "attention": tu peux même lui donner un nom. Et parle lui, à voix haute, ou dans des moments, où tu n'es pas dans le mental, comme au réveil ou juste avant de t'endormir, ou pendant un temps calme ou méditatif, ou tes pensées sont au calme...


Rassure la, aime la, remercie la, et connecte toi à toutes ces fois, où tu avais ressenti ces peurs, ces doutes et ses angoisses pour pouvoir apporter cette fois la preuve à ton ego, que tu es capable, que tu peux aller vers l'inconnu.

Que tu choisis de vivre et de ne plus survivre, en faisant tes propres choix, en te respectant, en te détachant de l'enjeu, en te concentrant sur toi, sur l'Etre, et pas que le faire ou l'avoir.


Car ta décision aujourd'hui, elle va avoir une répercussion sur toi, ce que tu es.

Oui, bien sûr que ça va modifier ton identité, parce que tu changes de nom, de statut social, parental, marital ou professionnel, ou physique. Mais cela va aussi te transformer, parce que tu seras sorti-e de cette fameuse "zone de confiance = zone de confort habituelle" pour créer ce qui te rend heureux-se, en donnant du sens à ton existence.


6)Ton identité n'est pas ce qui fait que les gens t'aiment.


etre soi meme, se detacher de son identité, se detacher du jugement des autres
Peu importe ton identité,les gens aiment ton energie

Ayant été moi même abandonnée petite, j'ai eu 3noms de famille, et si je me marie, j'aurai peut être l'occasion de changer de nom, une 4ème fois.

J'ai beaucoup déménagé, donc selon les personnes que j'ai rencontrées, ils me considèrent comme la "normande", la "parisienne" ou la "sudiste"...

J'ai eu différents métiers, et j'ai connue la richesse comme la pauvreté sur mon compte en banque...


C'est bien la preuve, que la vie m'a offert la possibilité de m'identifier à des identités différentes, et que j'ai connu des grands changements dans ma vie, souvent suite à des situations subies comme à des décisions prises moi même.

Mais ce qui est important, ce qui me permet de créer du lien avec les autres, c'est ce que je suis au fond de moi quand je les rencontre, ce qui émane de moi.

Donc n'aies pas peur, du jugement des autres, n'aies pas peur du changement, ce que tu es, car qui tu es change au quotidien, selon ton humeur, les évènements, la fatigue, tes hormones...

Donc le plus important, c'est que tu sois en accord avec tes décisions pour créer la vie qui t'anime, pour que tu n'aies pas de regrets à la fin, que tu aies réalisé ce qui est important pour toi, que tu peux transmettre pour laisser une trace sur Terre.


Plus tu seras en accord avec toi, plus tu t'autoriseras à être toi, plus tu lâcheras le mode survie, plus tu pourras voir les opportunités de la vie, ce que l'Univers a à t'offrir.


Accepte d'être un être humain, qui a des émotions, qui est venu expérimenter, pour apprendre, l'amour, la compassion, le pardon...(chacun a son histoire et son chemin). Accepte d'avoir des doutes, et continue d'apprendre à décrypter ce qui se joue en toi, quand tu as des réactions, quand tu te poses des questions, et remercie toi, de te permettre de ne plus subir, et de créer pour toi et pour tes enfants (ou les générations suivantes) une vie qui soit en accord avec ce qui est juste.


7) Il n'y a que toi qui sais ce qui est bon pour toi


Choisir ce qui est bon et juste pour soi, etre maitre de son bonheur, prendre des decisions
Il n'y a que toi qui sais ce qui est bon pour toi

Qui a le droit et le pouvoir de te dicter ce que tu devrais faire ou penser ? Qui connait mieux que toi tes propres besoins ?

Et si tu as peur que ta décision fasse souffrir d'autres personnes, remet les choses à leur place en intégrant bien qu'elles aussi sont responsables de leur vie, de leur choix, de leurs expériences, et de leurs émotions.

Et rappelle toi, que rien ne sert de dramatiser et imaginer le pire, parce que contrairement à ce que tu crois, tu ne sais pas. Tu ne sais pas ce qu'il se passe dans la tête des autres, ni dans leur cœur et tu ne peux imaginer ce qu'il va se passer.

Selon l'histoire et les blessures de chacun, nous avons tous une perception déformée des évènements et des situations, certains voient les choses comme de la trahison alors que d'autres pensent que c'est de l'injustice ou du rejet.


Alors, concentre toi sur tes projets, exprime et partage tes vérités, tes besoins et tes ressentis, dans la bienveillance et le respect de l'autre. S'il n'adhère pas, c'est son choix.

Tu ne peux pas décider ou ressentir à sa place.

Fais preuve d'humilité, et respecte là où il en est. Laisse les douter, mais si toi tu crois en toi, et que tu sais que tu n'es pas ce qu'ils pensent de toi, et si tu ne t'identifies pas à ce qu'ils redoutent pour toi, alors laisse les parler, et continue ton propre chemin.

Plus tu vas prendre conscience de ce qui est important pour toi, de ce que tu veux vivre, et de qui tu veux être, plus tu vas être détaché-e de ce que pensent les autres.


Et ce que veulent les gens qui t'aiment, c'est que tu sois heureux-se non ?

Donc, s'ils tiennent à toi et qu'ils voient que tu es heureux-se suite à tes choix de vie, alors ils le respecteront, et ils ne tenterons même plus de te faire douter.

Si tu doutes, si tu croies que l'autre t'accuse, te juge, c'est que tu es "jugeable", que tu donnes l'autorisation à l'autre de le faire, parce qu'une part de toi lui donne du crédit, et pense qu'il a peut être raison.


8) LE SECRET POUR SAVOIR SI LA DECISION EST BONNE


comment savoir si ma décision est bonne, suivre son coeur et pas ses peurs
Le secret d'une bonne décision

Donc si tu doutes encore une fois de ta décision, demande toi simplement "est ce que j'ai fais mon choix par peur ou avec mon cœur ?"


Pour avancer, il faut prendre des décisions, et il faut accepter qu'il y aura peut être un prix à payer, peut être de l'inconfort par moment, mais en se faisant confiance, et en faisant confiance à la vie, on en sort toujours grandi !

Et si tu as peur du jugement des autres, penses à faire la méditation déprogrammation-reprogrammation sur le jugement que je t'offre !!

9 vues0 commentaire