top of page

Le Blog des Chroniques de L'Eveil

POURQUOI DEVENIR AUTONOME DANS MON INTROSPECTION M'A CHANGE LA VIE ?


outils d'introspection, comment devenir autonome dans son introspection, comment sortir de son blocage, comment mieux se comprendre, comment vivre avec plus de confiance
Etre autonome dans son introspection

Qu'est ce que cela signifie exactement ?


L'autonomie c'est "la faculté d'agir librement,l'indépendance". Quelque chose qui fonctionne ou évolue indépendamment d'autrui.

Etymologiquement "Autonomos" = qui se régit de ses propres lois.


L'introspection vient de "regarder à l'intérieur" issu du latin introspicere.

"C'est l'observation méthodique, par le sujet lui même, de ses états de Conscience et de sa vie intérieure."


Rien qu'avec ces quelques explications, tu comprends où je veux en venir...

Par opposition à "Travailler sur soi" : "Travail " qui a pour étymologie tripalium, qui était un instrument de torture.


A choisir entre la torture, et la liberté d'observer par moi même, ce qu'il se passe en moi, la décision est vite prise, non ?


Je te réserve une surprise à la fin de cet article....


Il n'y a que toi qui peut savoir ce qu'il se passe en toi :


Tes émotions, tes réactions, sont le fruit de ton expérience et de ce que ton subconscient a enregistré comme insécurités pour protéger ta survie.

C'est pour cela, qu'une même situation ne va pas être ressentie de la même façon par chacun.


Pour rappel, c'est notre corps qui ressent une menace, et qui dit à notre cerveau, grâce à notre système nerveux, qu'il doit se mettre en alerte (ainsi : il combat ou il fuit).

Ce n'est pas le cerveau qui est à la source de nos réactions, comme on l'a longtemps cru. Mais comme il a besoin de donner du sens à ce que l'on vit, il va générer des émotions, et des pensées.


Exemple : C'est ainsi, que si mon père a abandonné notre famille quand j'avais 2ans, et qu'ensuite mon 1er amoureux me quitte pour une autre, et que ces expériences ont été source d'une grande souffrance : je vais toujours me méfier des hommes, ou avoir peur qu'ils m'abandonnent.

Surtout que, dans ma famille, j'ai toujours entendu les femmes dirent que les hommes sont des lâches.


Je vais toujours être à l'affut de tous les signes, qui prouvent que j'ai raison d'avoir cette peur, et je vais focaliser sur tout ce qui pourrait confirmer mon inquiétude pour me donner raison.

Même si la situation crée du conflit, prend mon énergie, me met mal à l'aise, comme je la connais, car j'ai l'habitude de vivre avec cette perception, je vais continuer.


Parce que le subconscient (cerveau+système nerveux) aiment rester dans une situation connue, même douloureuse.


Si à aucun moment, je m'observe, je prends le temps de voir ce qui se joue, ce que je ressens, ce qui me fait réagir, je vais sûrement devenir une boule de stress et d'angoisse, et ça va envahir tous les domaines de ma vie.

Et petit à petit, je vais projeter des idées noires sur le désintérêt de mon patron à mon égard, le fait que mon amie mette du temps à répondre à mes messages...Et, je peux même projeter sur mon fils mes peurs : qu'il devienne comme les hommes que j'ai connus, et lui mettre beaucoup de pression...


Et ainsi de suite...


Un mal être va m'envahir, et cohabiter avec moi en créant des insomnies, des problèmes dans ma relation à la nourriture, des crises d'angoisse...


J'ai plusieurs possibilités :


- Continuer à subir ma vie, et mes états, et être mal avec moi même, et mon entourage en faisant comme si tout était normal = fatalité = la vie est difficile.


- Je peux aller voir un thérapeute, mais parfois, j'ai peur d'être jugée, de montrer ma vulnérabilité, ou je ne sais pas par où commencer...


Ou je ne sais pas qui aller voir donc je n'y vais pas = je fais comme si ma blessure ou mon mal être n'existait pas.


- Ou je vais voir un thérapeute, mais j'attends qu'il me donne les réponses à mon problème, ça va mieux quand je suis avec lui, mais je ne change rien quand je retourne dans ma vie.


- Ou je peux apprendre à m'observer, me poser des questions, faire des liens entre mes ressentis et ce que je vis (entre 2séances ou sans séances d'accompagnement selon mes besoins).


DECIDER D'ETRE AUTONOME DE SON INTROSPECTION, C'EST REPRENDRE LES RENNES DE SA VIE :


ne plus subir sa vie, savoir gérer les obstacles de la vie, vivre en confiance, être maitre de ses émotions, maitrise de soi, leader ship, croire en soi, avoir confiance en soi, avoir confiance en la vie, etre autonome dans son introspection
Reprendre les Rennes de sa vie

C'est prendre conscience que l'enfant que nous étions est devenu adulte, et peut utiliser ses ressources pour vivre en confiance. C'est à dire qu'il n'a plus besoin de réagir avec peur, pour se protéger, pour se sentir aimé et être vu et reconnu.


Le problème, c'est que bien souvent, nous avons peur de l'émotion qu'une situation va générer en nous, et de ne pas savoir quoi en faire. Car on nous a appris à taire nos émotions. Alors la peur est simplement une messagère, si on sait interpréter ce qu'elle a à nous dire.


Pour comprendre ce qu'il se passe en nous, le meilleur moyen c'est d'être connecté-e à soi, de ressentir ce qu'il se passe physiquement, puis émotionnellement, pour observer ce que cela dit de nous.

Mais quand nous n'avons pas l'habitude, ce n'est pas évident.


Au fil de mon cheminement, des accompagnements que j'ai eus, de ce que j'ai fais, des formations, et des connaissances que j'ai acquises, j'ai compris qu'il n'appartenait qu'à moi de voir ce scénario et ces mécanismes en moi.


Aujourd'hui, j'apprends à tout le monde à faire pareil, car c'est la base du bien être.


En plus, maintenant, je sais que rien n'est une fatalité, et que le traumatisme n'est pas lié à la situation mais à la façon dont nous l'avons ressenti. Que c'est lié à un "trop" pour notre organisme : trop douloureux, trop triste, trop inconfortable, trop fort, trop soudain... qui a enregistré cela comme un danger.


Et que, s'il n'est pas possible de changer les évènements du passé, je peux changer ma perception de cet évènement. Ce qui signifie, que plus je vais être en capacité de changer mon regard, ma perspective sur ce que je vis, moins je vais être traumatisé par cela.


AVOIR DE LA COMPASSION POUR SOI :


L'introspection, ce n'est pas qu'une enquête d'observation, c'est aussi se donner de l'amour, de la douceur et de la compassion.

Grâce à l'accueil de ce qui est. Car si certaines situations ne sont pas acceptables pour notre mental, nous pouvons apprendre à les accueillir, sans jugement avec notre Conscience, ou notre coeur, ou notre Ame : cette partie de nous qui ne juge pas, et qui considère les choses de façon neutres.


Un deuil, un accident, un Viol, une agression....c'est difficilement acceptable tellement c'est douloureux, mais c'est arrivé et nous ne pouvons rien modifier.


Nous pouvons apprendre à vivre avec, c'est à dire accueillir le sentiment que ça génère en nous : de la tristesse, de la colère, de la frustration...et considérer qu'il est légitime et qu'il a le droit d'exister.

C'est permettre à la partie blessée en nous d'être vue, entendue, consolée, pour qu'elle est moins besoin de s'exprimer au travers de nos réactions ou nos peurs.


L'introspection, c'est la possibilité de laisser notre Conscience prendre plus de place :


Notre Conscience est là, pour voir le film de notre mental et de notre subconscient. C'est elle qui nous permet de nous sentir en sécurité, en lien avec nous, dans la joie, l'amour, la bienveillance. (grâce à la régulation de notre système nerveux = la flexibilité vagale = savoir passer d'un état d'insécurtié à un état de sécurité sans les subir).


C'est une intelligence en nous, qui nous permet d'observer et d'analyser de façon juste et neutre ce que nous traversons.


Et plus nous sommes connectés à elle, plus nous pouvons nous désidentifier de nos émotions, de nos réactions et de notre mental.


Cela nous permet de comprendre que, ce que nous ressentons sur le moment, qui nous traverse ne définit pas qui nous sommes.


PRENDRE LA DECISION D'ETRE RESPONSABLE DE SON INTROSPECTION C'EST ASSUMER QUI L'ON EST, ET NE PLUS SUBIR SA VIE, NI LES AUTRES :


Plus tu vas prendre l'habitude de jouer à ce jeu de "mieux te comprendre et te connaitre", plus tu vas pouvoir créer ta vie. Tu seras tellement connecté-e à toi, que tu pourras assumer qui tu es, tes choix, tes émotions, ta sensibilité, ton individualité, tes différences...


Parce que tu auras compris à quel point tu es Vivant-e et que tout est impermanent :


Tu seras plus en maîtrise de toi, et pas dans le contrôle.

Tu ne chercheras plus à être perfectionniste et obsédé-e par ce que tu dois faire, ou paraitre...tu te contenteras d'Etre...Etre toi.


Cette indulgence et cet Amour envers toi même se propageront aux autres :


Tu ne seras plus dans l'attente de ce que les autres peuvent t'apporter. Parce que tu sauras quels sont tes besoins à nourrir, et avec quelles ressources tu peux le faire.

Ex : Si tu as besoin de douceur, de tendresse, mais que tu es célibataire, ou avec un conjoint qui n'a pas forcément le même langage de l'amour, tu pourras trouver d'autres moyens de t'apporter ce cocon : prendre un bain, prendre soin de toi, discuter avec une confidente, jouer avec ton enfant, lui faire des câlins ou caresser ton animal de compagnie.


Etre autonome dans son introspection c'est aussi :


- Accepter l'autre tel qu'il est, et être moins exigeant avec lui/elle

- Etre moins dans le jugement, parce que tu es focalisée sur toi, tes projets, tu n'as plus le temps d'analyser ce que font ou disent les autres.

- Etre moins bouleversé-e par ce que pensent les autres : parce que tu connais ta valeur et ce que tu es.

- Assumer tes décisions : en étant connecté-e à toi, tu sais mieux ce qui est juste pour toi, et tu sauras assumer les conséquences.

- Prendre des décisions plus rapides : car tu doutes moins de toi. Tu as plus confiance en la vie et en toi.

- Ne pas aller voir tous les chamanes, thérapeutes, coach de la planète, et choisir celui ou celle qui correspond à ta problématique (que tu arrives plus facilement à identifier).

- Suivre le chemin qui donne du sens à ta vie (relations, vie professionnelle, mode de vie...)

- C'est apprécier chaque journée, chaque étape comme une expérience, et ne pas être focalisé-e sur le résultat et l'objectif



Etre autonome dans son introspection : c'est arrêter de culpabiliser, de croire que tu sais mieux ce qui est bon pour les autres, de vouloir tout contrôler, d'être décu-e par la non reconnaissance, d'attendre les autres ou leur avis pour passer à l'action et VIVRE...


Comme tu l'as sûrement compris, depuis que j'ai adopté de nouvelles façons de me percevoir et percevoir la vie ou les autres, c'est comme si j'avais changé de Monde.

Je me sens plus en paix, en confiance, plus détachée et juste avec mes réactions, mes choix et ce que je suis. C'est comme si je me rencontrais enfin ! Et c'est vraiment bon !


C'est vrai que ce n'est pas toujours confortable, que ça peut bousculer, mais qu'est ce que ça libère !!!


C'est pour cela, que je t'offre en téléchargement gratuit ton cahier d'exercices d'introspection de base qui te permettra de savoir où tu en es, par rapport à ce que tu veux être et vivre et tes blocages.


Avec les premières questions à te poser pour faire le point sur ta vie et tes réactions.

En complément, je te propose de rejoindre le groupe facebook privé, pour que je puisse répondre à tes questions et t'apporter d'autres ressources pour aller plus loin.








Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page